olive

olive [ ɔliv ] n. f.
• 1260; « olivier » 1080; provenç. oliva, lat. oliva
1Fruit de l'olivier, drupe globuleuse et oblongue, de couleur verdâtre puis noirâtre à maturité, à peau lisse, dont on extrait de l'huile. Huile d'olive. Olives vertes (picholines), noires. Canard aux olives.
2(1694) Ornement d'architecture; perle allongée en file.
Objet ayant la forme ellipsoïdale d'une olive. « Le cordon de tirage, au bout duquel pendait une olive crasseuse » (Balzac). Petit interrupteur en forme d'olive, placé sur la longueur d'un fil électrique.
Pièce mécanique ellipsoïdale.
Anat. Éminence de la face latérale du bulbe rachidien (olives bulbaires), des hémisphères cérébelleux (olives cérébelleuses).
Zool. Mollusque gastéropode prosobranche (monotocardes) à coquille ellipsoïdale.
3(1699) Par appos. Vert olive, adj. inv. olive : d'une couleur verte tirant sur le brun. Des étoffes olive.

olive nom féminin (latin oliva) Fruit à noyau, de forme ellipsoïdale, que produit l'olivier et dont on extrait une huile alimentaire. Petit objet ayant une forme ronde ou ellipsoïdale. Petit interrupteur de forme elliptique placé sur un fil électrique. Chacune des deux éminences blanches ovoïdes de la face antérieure du bulbe rachidien. Bouton de bois en forme d'olive, de certains vêtements militaires (capotes de guérite, etc.). Pompon ou support de plumet des képis ou shakos de certains uniformes (Saint-Cyr, Garde républicaine). Mollusque gastropode des mers chaudes. Nom usuel du flion. ● olive (difficultés) nom féminin (latin oliva) Orthographe 1. On écrit : de l'huile d'olive (au singulier). 2. Invariable comme adjectif de couleur : des tissus olive, vert oliveVoir grammaire : noms de couleur. ● olive (expressions) nom féminin (latin oliva) Olive noire, olive cueillie mûre et conservée dans l'huile. Olive verte, olive cueillie avant la maturité, adoucie par un traitement à l'aide d'une solution de soude puis conservée dans la saumure. ● olive adjectif invariable Qui a une couleur verdâtre, tirant un peu sur le jaune.

olive
n. f.
d1./d Fruit (drupe) comestible de l'olivier, dont la pulpe pressée fournit de l'huile. Huile d'olive. Olives vertes, cueillies avant maturité et conservées dans la saumure. Olives noires, cueillies mûres, ébouillantées et conservées dans l'huile. Olives farcies.
d2./d (En appos.) Couleur olive, vert olive ou, absol., olive: couleur verdâtre tirant sur le brun. Des robes olive.
d3./d TECH Objet ayant la forme d'une olive.
d4./d Mollusque gastéropode des mers chaudes (genre Oliva).

⇒OLIVE, subst. fém.
I. Vx, poét. Olivier. Un rameau d'olive; Jésus au jardin des Olives. Je traversais de sombres forêts de benjoins, de bois d'olive (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.93):
1. ... c'est dans cette caverne du pied du mont des Olives que le Christ se retirait, suivant les traditions, pour échapper quelquefois à la persécution de ses ennemis et à l'importunité de ses disciples...
LAMART., Voy. Orient, t.2, 1835, p.30.
P. méton. Branche d'olivier. L'olive est le symbole de la paix. Au-dessus, par un triple hommage, Je couronne l'auguste image De laurier, d'olive et de fleurs (FONTANES, OEuvres, t.1, Odes et poèmes, 1821, p.182).
Expr. Joindre l'olive aux lauriers. ,,Faire la paix après des victoires`` (Ac. 1798-1878).
II. A. Courant
1. Petit fruit à noyau produit par l'olivier, de forme ovale, de couleur verdâtre tirant sur le vert brun, et dont on extrait de l'huile de table. Cueillette, récolte des olives; fouler, presser des olives; huile d'olive vierge, surfine. Parmi les corps gras, l'huile d'olive est celui que le foie supporte le mieux (Ac. Gastr. 1962).
ART CULIN. Olives farcies aux câpres, aux anchois; canard aux olives; les olives se servent comme hors-d'oeuvre. Félicie, mettez-moi une côtelette sur le feu et portez-moi le pot d'anchois avec les olives noires (PAGNOL, Marius, 1931, IV, 5, p.225):
2. Les olives peuvent être cueillies vertes, avant maturité, et conservées dans la saumure pour être consommées nature. De même, les olives peuvent être cueillies noires et, après passage dans une saumure bouillante, salées et conservées dans l'huile.
CLÉM. Alim. 1978.
PHARMACOL. L'huile d'olive est excellente contre la constipation à la dose d'une cuillérée à bouche le matin dans du lait chaud (DUQ. Plantes 1974).
2. Couleur d'olive ou, en appos., couleur olive. Couleur verte légèrement passée, tirant un peu sur le brun. Mme Cambon me faisait compliment sur ma redingote à l'artiste, couleur olive avec revers en velours (STENDHAL, H. Brulard, t.1, 1836, p.430). Là où les autres rougissent, lui devenait couleur d'olive (DRUON, Poisons couronne, 1956, p.185).
Absol., avec valeur d'adj. inv. Un manteau, une robe olive; des murs olive. Que dirais-tu, Marinoni, si tu voyais ton maître revêtir un simple frac olive? (MUSSET, Fantasio, 1834, I, 3, p.200):
3. Il me fit asseoir à contre-jour, dans cette bergère de velours olive qui était toujours placée près du bureau, comme un prie-Dieu au seuil d'un confessionnal.
MARTIN DU G., In memor., 1921, p.573.
En appos. ou en compos. Un lit en serge d'Aumale vert-olive (JOUY, Hermite, t.2, 1812, p.56).
Empl. subst. masc. Couleur d'olive. [Chez les peintres contemporains] Le terreux et l'olive ont tellement dominé leur couleur, que la nature est discordante à leurs yeux, avec ses tons vifs et hardis (DELACROIX, Journal, 1829, p.345). Un corsage d'hermine à manches d'un olive éteint (HUYSMANS, Oblat, t.1, 1903, p.145).
B. P. anal. (de forme)
1. [Pour désigner certains objets oblongs et arrondis] Collier en véritables perles de culture fermoir olive or (Catal. jouets [Louvre], 1936).
a) AMEUBL., DÉCOR. Ornement de bois ou d'autre matière, utilisé comme pendentif pour des rideaux, des abat-jour, etc. (Dict. XIXe et XXe s.).
b) MERCERIE
Bouton de forme ovale:
4. Ce jour-là, au moment où je déboutonnais mon corsage (les olives de cristal résistaient), je ne sais pourquoi, je me pris à regarder Jacques d'un oeil plus attentif.
DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p.296.
MODE. Petit morceau de bois de forme allongée, recouvert de passementerie, pour boutonner les brandebourgs:
5. La redingotte [sic] à brandebourgs lavés par des averses, et dont les olives avaient l'indiscrétion de laisser voir leurs moules, témoignait par sa forme d'une élégance disparue.
BALZAC, Pts bourg., 1850, p.76.
c) ÉLECTR. Interrupteur de forme ovale placé sur un fil électrique. (Dict. XXe s.).
d) PÊCHE. Plomb de forme ovale, percé en son milieu, utilisé pour lester les gros flotteurs ou les lignes de fond (d'apr. POLLET 1970). L'Olive de plombée et les chaînettes d'émerillons (GENEVOIX, Boîte à pêche, 1926, p.84).
e) SERR. Bouton de porte ou de serrure, de forme ovale. (Dict. XIXe et XXe s.).
f) TECHNOL. Attache métallique de forme allongée, servant à relier deux câbles en acier. Les olives sont surtout utilisées pour les sauvetages, lorsqu'une longueur de câble est insuffisante pour remonter l'accidenté (GAUTRAT 1970).
2. ANAT. Olive bulbaire. ,,Chacun des deux noyaux gris bulbaires en connexion avec les voies vestibulaires et cérébelleuses`` (Méd. Biol. t.3 1972).
Absol. L'olive est une lamelle de substance grise repliée sur elle-même, formée d'un nombre incalculable de cellules nerveuses (G. GÉRARD, Anat. hum., 1912, p.346).
3. ARCHIT. Chacune des ,,perles oblongues servant de motif de décoration sur des baguettes ou de petites moulures à profil convexe`` (ADELINE, Lex. termes art, 1884).
4. ZOOL. Mollusque gastéropode univalve à coquille ovale:
6. Les récifs de coraux qui bordent la pointe Vénus jusqu'à Papeïti sont peuplés de toutes ces belles coquilles qui séduisent l'oeil par leurs couleurs variées et leur poli, telles que porcelaine, olives, cônes, vis, etc.
DUMONT D'URVILLE, Voy. Pôle Sud, t.4, 1842, p.318.
5. Au plur., arg. Testicules. Changer l'eau des olives. ,,Uriner`` (CAR. Argot 1977).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 «olivier» (Roland, éd. J. Bédier, 72) fréq. jusqu'au XVIe s. (v. HUG.) ne subsiste que dans le lang. poét., dans des expr. telles que rameau, branche d'olive, Jardin, Montagne des Olives p. réf. à la Bible; 2. ca 1200 «fruit de l'olivier» (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, 183, 3) ; 3. a) 1694 «ornement en forme d'olive, en architecture» (CORNEILLE); b) 1801 «sorte de mollusque» (LAMARCK, Système des animaux sans vertèbres, p.73); c) 1878 anat. (Lar. 19e Suppl.); 4. 1699 adj. inv. «qui est de la couleur de l'olive» (GUIFFREY, Inventaire du mobilier de Louis XIV, t.2, p.1699: Une pièce d'etoffe des Indes, fond olive). Du lat. oliva «olivier» et «fruit de l'olivier». Fréq. abs. littér.: 307. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 398, b) 611; XXe s.: a) 353, b) 425. Bbg. ERINGA (P.). Lexical semantic loans and their reinterpretations. Folia ling. 1977, t.11, p.60. —QUEM. DDL t.12, 18, 21.

olive [ɔliv] n. f.
ÉTYM. 1260; « olivier », 1080, Chanson de Roland; provençal oliva, lat. oliva.
———
I Vx, poét. Olivier. || Le jardin des Olives, des Oliviers.Spécialt. Branche d'olivier (→ Voltaire, Delille, in Littré).Fig. Joindre l'olive aux lauriers : être pacifique après la victoire (→ Voltaire, in Littré).
1 Il reconnaît le port couronné de rochers
Où le vieillard des mers accueille les nochers,
Et que l'olive épaisse entoure de son ombre.
André Chénier, Élégies, IX.
Bois de l'olivier. || « La tiède chaleur du brasier d'olives… » (→ Intimité, cit. 5, Lamartine).
———
II
1 Fruit de l'olivier, drupe globuleuse de forme oblongue, de couleur verdâtre ou noirâtre, à peau lisse, à mésocarpe charnu entourant un noyau fusiforme. || On extrait de l'olive une huile comestible. || Huile (cit. 1 et 4) d'olive. || L'ailloli, mets à base d'ail et d'huile d'olive. || Récolte, cueillette des olives ( Olivade, olivaison, oliveur). || Fouler, presser les olives pour en tirer l'huile ( Oliverie; maillotin, maye, scouffin). || Olives vertes ( Picholine) préparées pour être mangées en hors-d'œuvre (cit. 5). || Olives noires. || Olives farcies (aux poivrons, aux anchois).Canard aux olives.
2 Les campagnes qui l'environnent (Uzès) sont toutes couvertes d'oliviers, qui portent les plus belles olives du monde, mais bien trompeuses pourtant (…) Je voulus en cueillir quelques-unes (…) et je les mis dans ma bouche avec le plus grand appétit qu'on puisse avoir; mais Dieu me préserve de sentir jamais une amertume pareille à celle que je sentis (…) on m'a appris depuis qu'il fallait bien des lessives et des cérémonies pour rendre les olives douces comme on les mange. L'huile qu'on en tire sert ici de beurre, et j'appréhendais bien ce changement; mais j'en ai goûté aujourd'hui dans les sauces, et sans mentir il n'y a rien de meilleur.
Racine, Lettres, 13, 11 nov. 1661.
tableau Noms de fruits.
Qui a la couleur ( Olivacé, olivâtre), la forme ( Olivaire) d'une olive. || Un drap de couleur d'olive (verte). → Appliquer, cit. 31; et ci-dessous, 3. — (1764). || Vert d'olive.
tableau Désignations de couleurs.
2 Objet ayant la forme ellipsoïdale d'une olive. a (Objets artificiels). || Olive d'une serrure (poignée). || Olive de plomb lestant un filet de pêche. || Olive de cuivre au bout d'un cordon de rideaux.Petit interrupteur en forme d'olive, placé sur la longueur d'un fil électrique.Pièce mécanique ellipsoïdale.Plomb servant de lest (filets, lignes).
3 Le cordon de tirage, au bout duquel pendait une olive crasseuse, fit résonner une petite sonnette dont l'organe faible dévoilait une cassure dans le métal.
Balzac, le Cousin Pons, Pl., t. VI, p. 672.
(1694). Archit. Ornement en forme d'olives, de perles allongées rangées en file. || Olives décorant une baguette, une astragale.
b Anat. Éminence de la face latérale du bulbe rachidien (olives bulbaires), des hémisphères cérébelleux (olives cérébelleuses), etc.Zool. Mollusque gastéropode prosobranche (Monotocardes) à coquille ellipsoïdale.
3 Appos. || Vert olive : d'une couleur verte tirant sur le brun ( Olivacé, olivâtre). || Des chaussures vert olive.N. m. (1740). || L'olive : le vert olive.
Adj. invar. (1760, in D. D. L.). D'un vert olive.
DÉR. Olivacé, olivaie, olivaison, olivâtre, oliverie, olivette, olivier, olivine. — V. Oliver, oliveur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • OLIVE — (Heb. זַיִת), the Olea europaea tree and its fruit. The wild olive grows in the groves of Upper Galilee and Carmel. It is a prickly shrub producing small fruits. There are many varieties of cultivated olives, some being suitable for oil, and some …   Encyclopedia of Judaism

  • Olive — Ol ive, n. [F., fr. L. oliva, akin to Gr. ?. See {Oil}.] 1. (Bot.) (a) A tree ({Olea Europ[ae]a}) with small oblong or elliptical leaves, axillary clusters of flowers, and oval, one seeded drupes. The tree has been cultivated for its fruit for… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Olive — bezeichnet: die Frucht des Echten Ölbaums, siehe Olivenbaum davon abgeleitet die Farbe Oliv ein Kerngebiet im Myelencephalon, siehe Nucleus olivaris das Ohrstück des Stethoskops ein Schlauchanschlussstück im Laborbereich, siehe Schlauchkupplung… …   Deutsch Wikipedia

  • olive — OLIVE. s. f. Espece de fruit à noyau dont on tire de l huile. Olive meure. olive verte. olive de Luques. olive de Provence. olive d Espagne. olive de Veronne. olives charnuës. les olives en meurissant deviennent noires, commencent à noircir.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Olive — grove and Olive tree redirect here. For other uses, see Olive grove (disambiguation) and Olive tree (disambiguation). This article is about the tree and the fruit. For other uses, see Olive (disambiguation). For olive oil, see Olive oil. Olive… …   Wikipedia

  • Olive 8 — Alternative names Hyatt at Olive 8 General information Type Hotel, residential, retail …   Wikipedia

  • olive — (n.) c.1200, olive tree, from O.Fr. olive, from L. oliva olive, olive tree, from Gk. elaia olive tree, olive, probably from the same Aegean language (perhaps Cretan) as Armenian ewi oil. Applied to the fruit or berry of the tree in English from… …   Etymology dictionary

  • olive — [äl′iv] n. [OFr < L oliva < Gr elaia] 1. a) an evergreen tree (Olea europaea) of the olive family, native to S Europe and the Near East, with leathery leaves, yellow flowers, and an edible fruit b) the small, oval fruit of this tree, eaten… …   English World dictionary

  • Olive — Sf erw. exot. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. olīva (auch: Ölbaum, Olivenbaum , verwandt mit l. oleum n. Öl ), dieses aus gr. elāā, elaíā. Adjektiv: oliv (Farbbezeichnung).    Ebenso nndl. olijf, ne. olive, nfrz. olive, nschw. oliv, nisl.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Olive — Olive: Der seit dem Anfang des 16. Jh.s bezeugte Name für die Früchte des Ölbaumes (beachte schon mhd. olīve »Ölbaum«), aus denen das Olivenöl gewonnen wird, ist aus lat. oliva »Ölbaum; Olive« entlehnt, das seinerseits aus gleichbed. griech.… …   Das Herkunftswörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.